" Les Colins A Miami "

Spécial bébé : ce qu’on trouve, ou pas, en magasin Américain

Si vous venez aux États-Unis avec un bébé, il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas oublier, parce qu’elles seront difficiles à trouver (ou bien plus chères qu’en France). Mais si vous restez assez longtemps pour tester les produits locaux, vous verrez que certains remplacent très bien nos produits Français. Il y en a même que vous aurez envie de ramener. Petit tour d’horizon.

Ces produits bébé qu’on trouve partout

Pour ce qui est du change, vous trouverez les mêmes marques de couches qu’en Europe (et d’autres, je vous en parle plus loin). Petite différence tout de même, les Pampers sont ici parfumées… Je n’ai pas trouvé ce parfum spécialement agréable, et surtout, je trouve qu’il y a déjà bien assez de produits chimiques pas nets dans les couches de cette marque pour qu’on ait pas besoin d’en rajouter. Bref, j’ai changé de marque (de toutes façons, en France, je ne prenais déjà pas Pampers).

A savoir quand même, Pampers a un certain nombre de « modèles » différents ici. Alors si le parfum ne vous gêne pas, il faudra au moins vous amusez à trouver la version qui vous convient…

Si votre marque préférée est Mustela, vous avez de la chance : on en trouve partout! Selon la taille du magasin, vous trouverez un ou deux produits, ou la gamme complète!

Pour l’alimentation, on trouve partout les « go go squeeze », qui ne sont ni plus ni moins que la version Américaine des pompotes, et toujours fabriquées par Materne. Personnellement, j’aime mieux faire les compotes moi-même, mais faut bien avouer que ça dépanne.

Bébé

Et puis un bébé, quand ça commence à decouvrir le monde, ça tombe, ça se cogne, bref! Ça vous transforme en infirmier/ière! Pour ça, on trouve sans problème, et partout, de l’arnica en gel. Les magasins Whole Foods (Très répandus), vendent pratiquement toute la gamme Boiron en tubes/granules (mais aussi une bonne partie des crèmes). Et parce qu’il y a toujours ce problème de dents, le Camilia est vendu dans la plupart des « pharmacies » et magasins spécialisés bébé et puériculture.

Ça vous rassure? Vous emballez pas, on passe maintenant à la partie…

 

Ce qui est plus difficile à trouver

Je commence encore par le change (faut dire que des couches on en change pas mal en une journée). Le liniment est quasiment introuvable! En fait, pour être clair, vous n’en trouverez pas en magasins. Mais je vous parle plus loin d’une solution, moins coûteuse que de commander votre marque habituelle sur internet.

Pour le liniment, il va vous falloir des carrés de coton. Mais les grands carrés de coton, c’est la plaie à trouver… Je ne les trouve que chez CVS (j’en trouvais aussi chez Walmart, mais a un prix exhorbitant comparé à CVS, plus répandu). Sinon, il y a toujours les carrés de tissu…

Bébé

C’est pas tout ça, mais a un moment donné il va falloir lui donner un bain à ce bébé. En France, on trouve partout des gels lavants et crèmes hydratantes avec une liste d’ingrédients courte, simple, et sans composants louches. Ici, c’est une autre histoire… Même les marques « bio » pour bébé ont une liste de composants longue comme le bras. Et quand, comme moi, vous n’aimez pas l’odeur du Mustela, ça se complique.

Encore pour l’alimentation : l’eau pour les biberons. Vous êtes en train de vous dire « non mais elle blague, on trouve de l’eau quand même »! Bien sûr! MAIS. Alors qu’en France on conseille certaines eaux minérales en fonction de leur teneur en minéraux (ou l’eau du robinet à Marseille, allez l’OM), ici, cette fameuse teneur en minéraux n’est pas indiquée. Sauf sur les bouteilles des marques françaises, mais la bouteille est à peu près au prix du pack chez nous… On a donc testé l’eau « pédiatrique ». Mais elle a un goût infâme, et en plus, elle est modifiée. Vous ne rêvez pas. Ils la distillent et ajoutent des minéraux (du fluor entre autres…).

Et parce qu’encore une fois, on passe notre temps à soigner des bobos, il faut bien leur donner du doliprane  une fois de temps en temps (merci les dents). Ici le paracetamol s’appelle acetaminophen ou Tylenol. Nom different, mais même molécule.  On le trouve en suppositoire, mais il faudra ouvrir l’œil! Dans notre CVS, il est bien caché au milieu de centaines d’autres boîtes d’antidouleurs, au rayon « pain killers ». Le seul problème c’est qu’ici la dose ne correspond pas au poids de l’enfant, mais à son âge. Mais si vous connaissez le dosage de votre enfant, vous vous en sortirez sans souci!

Bébé

 

Les découvertes américaines

Toujours pour commencer par le change et les couches, je vous disais que j’étais passée à une marque locale. C’est la marque Seventh Génération. Ce sont des couches non blanchies aux dérivés de chlore, et non parfumées. On les trouve dans tous les magasins de puériculture et les Whole Foods. (Je les trouve même dans mon supermarché Publix).

En fait, Seventh Génération a tout une gamme de produits non toxiques pour les bébés, la maison… Tous très efficaces même si un peu plus chers.

Pour le liniment, des mamans françaises installées aux USA ont créé leur marque : La Petite Crème. Il est un peu plus cher qu’en France, et il faut l’acheter en ligne, mais contrairement à Amazon, le prix est fixe. Et surtout, vous pouvez prendre une abonnement, pour être livrés régulièrement et ne pas manquer.

Pour ce qui est des gels douches et autres crèmes , je vous disais que trouver des produits avec une liste d’ingrédients courte et simple était « compliqué ». Mais je n’abandonne pas comme ça! Armée de ma liste des ingrédients à bannir, j’ai cherché une marque locale qui pourrait convenir. J’ai donc testé la marque Honest, et je dois dire que c’est plutôt pas mal. Les produits existent systématiquement en version avec ou sans parfum, et leur mot d’ordre est « aucun ingrédient cancérigène ou allergisant ». L’avantage, c’est qu’apparemment, ils bannissent aussi les ingrédients soupçonnés d’être mauvais, pas seulement ceux pour lesquels cela a été prouvé.

Pour l’alimentation, on trouve dans tous les supermarchés de nombreux produits bios au rayon bébés. J’aime en particulier la marque Earth’s Best. Leur lait en poudre est très bien, leurs petits pots sont bons (surtout les fruits!), bref, je valide. Il existe d’autres marques bien sûr, mais celle-ci est la plus répandue.

Et enfin, côté « bobologie ». Si vous pensez qu’on ne s’enrhume pas en Floride, vous vous trompez. Avec 40 degrés dehors et 19 dedans, c’est rapide… J’ai trouvé par hasard une sorte de sirop homéopathique (toujours chez….CVS!). C’est comme de l’eau, avec un cocktail homeo qui remettra votre tête blonde sur pieds en un clin d’œil!  Quatre fois par jour, dans son biberon ou son plat, et en moins d’une semaine c’est réglé! Si un jour on rentre en France, je repars avec une caisse sous le bras!

On trouve aussi du serum physiologique en spray, bien pratique pour nettoyer les petits nez..

Bébé

 

Ce qu’il faudra acheter sur internet ou faire venir par la famille

Oui, malheureusement, il y a des irremplaçables… Je vous ai donné quelques alternatives au fur et à mesure de l’article, mais je dois bien avouer que pour certains produits bébé, je n’ai pas de solution à part passer par la famille, ou vendre un rein sur Amazon.

Entre autres, pour le côté change : le rayon érythème fessier est toujours monstrueux ici (tant qu’ils arrêteront pas les lingettes…). Mais pour autant, je cherche toujours un équivalent du Bepanthen. J’ai trouvé plus simple de me le faire ramener. On me dit que c’est la même chose pour le mitosyl.

Côté alimentation, ça se complique. Si vous voulez absolument donner du lait de croissance à votre enfant, je dois vous prévenir, ici ça ne se fait pas. A son premier anniversaire, le bébé Américain passe au lait de vache classique (bon ok j’exagère un peu). Pour vous convaincre, Mini Colin n’a jamais bu une goutte de lait de croissance, pourtant, il sort presque de la courbe de croissance de son carnet de santé… Il semblerait que ce ne soit qu’un argument commercial pour vous faire acheter un lait spécial et spécialement cher…

Le pire, c’est côté petits plats. Ici après la période petits pots il faudra vous débrouiller. Les petits plats tout prêts n’existent pas. Oui je sais, c’est la tuile. Surtout en vacances. A la maison, le congélateur est votre ami. Je prépare de grosses quantités, et je fais des pots d’avance en séparant légumes, viande, poisson, féculents et compote À chaque repas je compose avec les différents ingrédients.

Côté bobologie, je vous parlais du doliprane, que l’on peut trouver en suppositoire en cherchant bien (je continue à me le faire ramener quand même). Par contre, pour le sirop, c’est autre chose… Impossible ici de trouver du sirop sans sucre. Mais le plus gros problème à mes yeux, ce n’est pas le sucre, c’est le high fructose corn syrup. Du sirop de maïs ultra concentré, responsable de plusieurs maladies, dont le diabète et l’obésité. Bref, si vous pouvez, demandez plutôt à la famille de vous faire un colis de temps en temps.

Dernière chose, les pipettes de sérum physiologique. Ici, quand on en trouve, elles correspondent à 4 dosettes françaises. Mais surtout, vous avez bien lu « quand on en trouve ». Pour ma part, j’en avait glissé 4 boîtes dans notre container de déménagement, et j’ai encore du stock.

 

C’est aussi ça l’expatriation

Oui, vous remarquez que, finalement, je ne mets pas grand-chose dans les introuvables. C’est aussi ça l’expatriation : s’adapter à son nouveau pays.  Bien sûr, certains produits nous manquent, mais on arrive à les remplacer par des équivalents.

Un des avantages ici, c’est la facilité à trouver des produits bio partout, alors que nos rayons bio en supermarchés sont minuscules, et nos supermarchés bios bien cachés. Malheureusement, comme en France, tout ça a un prix, mais j’y reviendrai dans un autre article.

 

Et vous les expats, quels produits bébé vous manquent? Lesquels vous ont convaincus?

Pour les futurs expats et vacanciers, n’hésitez pas à me demander si on trouve tel ou tel produit ou un de ces équivalents!

 

0
  • 4
  • 1539
  • 0

YOU MIGHT ALSO LIKE

0 Comments

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Facebook
Facebook
Instagram
Follow by Email

A Propos

Les Colins à Miami, c'est nous:
Héloïse, Ronan, Mini Colin et Pilou !

On vous parle expatriation, bizarreries locales, mais surtout, voyages, balades et visites, et on vous dit même si c'est faisable avec bébé!

Venez visiter avec nous!

Instagram

    Derniers Articles

    Recevez la newsletter!